Journée de clôture de la triennale BORDER

Le dimanche 11 septembre, le programme sera dense pour la clôture des expositions, avec notamment des visites guidées pour les Journées du Patrimoine, un groupe de porteurs de drapeaux de l’artiste Shen Özdemir au sein des 4 cortèges, et l’installation Orgue de Barbarie, un orgue conçu par l’artiste Mathurin Van Heeghe à partir de douilles d’obus sculptées pendant la première guerre mondiale.

Slotweekend

Vlag hijsen door kunstenares Shen Özdemir bij de 4 processies en hedendaagse draaiorgelperformance door kunstenaar Mathurin Van Heeghe – op zondag 11/09.

La questions « comment puis-je rendre le monde meilleur ? » guide le travail de la plasticienne Shen Özdemir. Elle vous invite à découvrir un nouveau folklore qu’elle aime à définir comme « sans frontière ». Inspirés de diverses cultures, ses drapeaux et installations transmettent une série d’émotions positives qui contribuent à notre bonheur dans le monde.
À l’occasion de la clôture de la triennale BORDER, un groupe de porteur.se.s de drapeaux de l’artiste intègrera les 4 Cortèges, accompagnant les géants, chars et groupes traditionnels.

Shen Özdemir est artiste complice du Centre de la Marionnette de la FWB / Festival « Géants et minuscules »

©Shen Özdemir

NL / De vraag ‘hoe kan ik de wereld beter maken’ is de leidraad in het werk van kunstenares Shen Özdemir. Zij nodigt u uit om een nieuwe folklore te ontdekken die zij graag omschrijft als ‘grenzeloos’. Geïnspireerd door verschillende culturen, brengen haar vlaggen en installaties een reeks positieve emoties over die bijdragen tot ons geluk in de wereld.

Shen Özdemir is een partner artiest van het Centre de la Marionnette de la FWB / Festival « Géants et minuscules »

L’artiste Mathurin Van Heeghe interroge, à travers son Orgue de Barbarie, la frontière entre art et artisanat et s’empare des questions de la transmission et de l’échange : deux années de travail en immersion dans un atelier de facture d’orgue ont été nécessaire à la création de cette installation sonore, composée de pièces d’orgue traditionnelles et de tuyaux fabriqués à partir de douilles d’obus sculptées lors de la Première Guerre mondiale.

L’installation Orgue de Barbarie sera montrée à Tournai pour la clôture de la triennale BORDER. Plus d’informations à suivre !

©Hugo Miel

NL / De kunstenaar Mathurin Van Heeghe stelt met zijn Orgue de Barbarie (draaiorgel) de grens tussen kunst en ambacht ter discussie en stelt vragen over overdracht en uitwisseling: twee jaar werk ondergedompeld in een orgelbouwatelier waren nodig voor de creatie van deze geluidsinstallatie, bestaande uit traditionele orgelonderdelen en pijpen gemaakt van granaathulzen die tijdens de Eerste Wereldoorlog werden gebeeldhouwd.

Inscrivez-vous aux visites sur l’architecte Henry Lacoste organisées pour les Journées du Patrimoine

Rondleidingen Open Monumentendagen – Le Carillon, een bombestendig betonnen frame

Au départ du Musée des Beaux-Arts, cette visite vous emmène à la découverte de l’architecture d’Henry Lacoste à Tournai et particulièrement du Carillon (Grand Place, 64), exceptionnellement ouvert au public jusqu’au 11 septembre pour la triennale BORDER.

Vers 1928, les brasseries Carbonelle & Dumortier font appel à l’architecte Art Déco Henry Lacoste pour concevoir le café Le Carillon, à l’emplacement de la seconde maison du Bailliage (XVIe). En août 1939, l’établissement est ouvert au public. Il est l’un des rares immeubles de la Grand Place de Tournai à résister aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale, grâce à son ossature de béton armé.

La Ville de Tournai impose à l’architecte le respect des formes architecturales archéologiques, notamment pour le pignon. Lacoste apporte des éléments d’inspiration gothique dans la façade et le balcon, dont le dessin affirmé contraste avec le style des maisons voisines. Il prend davantage de libertés pour la façade arrière du bâtiment, visible depuis le réduit des Sions, rythmée par des trumeaux de briques aux angles arrondis. Il confie au sculpteur français Nathan Imenitoff le dessin du balcon et d’une remarquable porte en bronze, ornée de masques à l’antique.